Pascal Schöpfer – Technicien au Musée d’histoire naturelle de Fribourg
Pascal Schöpfer
Technicien au Musée d’histoire naturelle de Fribourg

On n’économise pas seulement de l’électricité

Je m'appelle Pascal Schöpfer et je travaille comme technicien au Musée d'histoire naturelle de Fribourg depuis 2011. Ma fonction en tant que technicien est de faire fonctionner l'exposition ainsi que de développer des expositions et de nouvelles idées.

Qu'avez-vous changé pour adapter le musée aux défis climatiques ?

La principale adaptation est le changement des lumières conventionnelles pour du LED dans toutes les salles du musée. Même les aquariums sont maintenant en LED et ne fonctionnent plus avec des lampes qui consomment beaucoup d'énergie, comme des halogènes ou des lampes aux halogénures métalliques, qui dégagent beaucoup de chaleur et consomment beaucoup d'électricité.

Avec la même consommation d’énergie, nous avons plus de lumière et plus de lumens avec les LED.

Pour vous les LED ont-ils d’autres avantages ?

Les couleurs sortent mieux et surtout, on n’a pas d’UV qui peuvent endommager les animaux naturalisés ou objets exposés. Chaque année, les fabricants s’améliorent et les prix diminuent aussi. Avec la même consommation d'énergie, nous avons plus de lumière et plus de lumen avec les LED.

Pouvez-vous conseiller aux particuliers de passer au LED ?

Je ne peux que le conseiller. On n’économise pas seulement de l’électricité mais aussi beaucoup de temps de travail. Au musée, nous avons plus de 580 lampes. Une lampe conventionnelle a une durée de vie de 2000 heures. Nous devions les changer chaque année et pour cela ouvrir les grandes vitrines.

Comment est chauffé le musée ?

Le chauffage fonctionne grâce au chauffage à distance. De l'eau chaude arrive jusqu'à nous et la chaleur est amenée par de l'air circulant. Nous avons un système de ventilation qui maintient  constamment l'air à 55% d'humidité, afin qu'il y ait toujours les conditions idéales, pour que les animaux naturalisés restent toujours bien conservés et ne se fissurent pas ou ne causent pas d'autres dommages.

Nous avons un très vieux système d'humidification de l'air, où l'eau est injectée dans l'air, qui circule ensuite par évaporation. L'avantage est que nous n'avons pas besoin de beaucoup d'électricité pour l'évaporation elle-même. Mais notre consommation d'eau est très élevée. Nous avons une consommation annuelle d'eau de plus d'un million de litres que nous utilisons uniquement pour l'humidification de l'air. Et environ 800 kg de sel régénérant pour détartrer l'eau.

M. Schöpfer nous montrent ses installations à LED.

Quel est votre Plan climat ?

Pour moi, il est très important de bien isoler les maisons. Et dans les maisons anciennes, l'isolation doit être renouvelée et modernisée, tout comme les fenêtres, où l'on peut économiser beaucoup d'énergie. Les panneaux solaires sur le toit sont certainement une bonne chose. Il est également important de garder votre lieu de travail proche de votre domicile pour que vous n'ayez pas à parcourir de longues distances pour vous rendre au travail. Vous pouvez donc vous rendre au travail à vélo ou à pied - ce serait le Plan climat idéal pour moi. Je viens toujours au travail à vélo ou à pied.

Un autre point important est que de nombreuses personnes conduisent de gros véhicules, mais une voiture plus petite serait suffisante. Ou même des familles qui ont plusieurs voitures, ce qui est un peu trop à mon avis. Et le meilleur ne serait pas une petite voiture électrique, mais l'hydrogène. Utiliser les transports en commun est important ! Je possède aussi une voiture, mais je ne l'utilise que pour rendre visite à des amis ou faire des achats.

Selon moi, il est très important de travailler proche de son lieu d’habitation pour y venir à pied ou à vélo.